logo de twitter logo de soundcloud logo de vine logo de youtube logo de flickr logo de instagram logo de facebook
logo de la rubrique Docteur Bidouille

Docteur Bidouille

Vie pratique, bricolage, gestion quotidienne

Surdentifriçage: comment du dentifrice peut gâcher des milliards

Article posté dans Docteur Bidouille » Lifestyle le

A l’heure où l’on parle de crise à tout va, de pouvoir d’achat en berne, il serait bon de s’attarder sur nos propres comportements. Et de voir notre part de responsabilité. Alors commençons:
dentifrice sigual

Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Mais bien sûr, c’est le célèbre dentifrice Sigual, du nom de son créateur, Steven !
« Mais pourquoi qu’il nous sort son tube de dentifrice », vous dites vous ? Hé bien je voudrais attirer votre attention sur un détail de ce merveilleux packaging de derrière les fagots. Un détail qui d’ailleurs peut-être étendu à la publicité dentifricique en général.

Vous voyez ? Non ?

Regardez la dose de dentifrice appliquée sur la brosse à dent. Comme vous pouvez le deviner, la personne qui aura l’honneur de se brosser les dents avec ça aura la bouche pleine de mousse. Mais a-t-on réellement besoin d’une telle dose de dentifrice pour se faire mousser ? J’ai moi-même expérimenté.

surdentifricage bad 090415-surdentifricagetete

Voici la dose que j’ai appliquée le mardi 14 avril 2009 sur ma brosse à dent, dont vous oublierez la couleur rose bonbon. Et à côté, le moussage que cela a entraîné dans ma buccalité fort peu aise et surprise d’être ainsi taken en photo par mon bras vicieux. Comme vous le voyez, le moussage était largement suffisant pour me brosser les dents correctement. La question qui se pose alors est …

combien coûte un tube de dentifrice ?

Il convient tout d’abord de connaitre la densité du dentifrice. Après moultes recherches, je suis tombé sur un résultat: 1,33. Ce résultat est celui d’une pâte particulière, mais pour simplifier, on va supposer que toutes les pâtes ont une densité de cet ordre de grandeur. On prend donc 1,33.

Cela va nous permettre de calculer la masse volumique du dentifrice. Densité dentifrice = masse volumique du dentifrice / masse volumique de l’eau. Sachant que la densité du dentifrice est supposée égale à 1,33 et que la masse volumique de l’eau est de 1000g par dm cube (=1000g par L), soit 1g par cm cube (=1g par mL), on obtient alors:
masse volumique du dentifrice = densité du dentifrice x masse volumique de l’eau
masse volumique du dentifrice = 1,33 x 1
masse volumique du dentifrice = 1,33g par cm cube (= 1,33g par mL)

On peut alors calculer le poids d’un tube de dentifrice. Pour simplifier on va prendre le format et le prix standards, soit 75mL pour environ 2€50. Après calcul, on trouve ainsi qu’un tel tube de dentifrice pèse 99,75g.

Jusque là, rien de très nouveau, mais cela va nous être utile pour la suite; car la question qui se pose est maintenant …

combien un brossage coûte en dentifrice ?

En calculant approximativement sur ma propre brosse, je suis arrivé aux résultats suivants:
– en surdosant comme sur le packaging, on recouvre la tête sur ses 3cm de longueur, 1cm de largeur, et en gros on étale le dentifrice sur une épaisseur de la moitié de la longueur des poils, soit en gros 0,5cm. Soit un boudin de 1,5cm cube, ce qui équivaut à 1,995g.
– en dosant de manière suffisante comme je l’ai fait, on gratifie le tube de dentifrice d’une défécation, d’une noisette chiée sur approximativement 0,6cm de longueur, 0,5cm de largeur, et 0,3 d’épaisseur. Soit une crotte de 0,09cm cube, ce qui équivaut à 0,1197g.

Sachant que 99,75g de dentifrice coûtent 2€50, on va ainsi pouvoir calculer ce que coûtent chacun de ces brossages, avec un simple produit en croix (dédicace Xavier).

Un brossage comme sur le packaging et dans les publicités avec un dosage de 1,995g coûte 0,05€.
Un brossage comme nécessaire avec un dosage de 0,1197g coûte 0,003€.

Alors voilà. Maintenant il faut se demander …

comment les français se lavent les dents ?

Selon Steven Sigual (Conseils pour vous > les bons gestes > onglet 7), 50% des enfants de moins de 5 ans ne se sont jamais brossé les dents.
Si on regarde les chiffres de l’INSEE, on peut en gros estimer à environ 800 000 x 5 = 4 millions le nombre d’enfants de moins de 5 ans, dont 2 millions ne se brossant donc pas les dents. On va également inclure un quota de vieux qui n’ont plus de dents à brosser, qu’on va estimer à 3 millions (équivalent au nombre de plus de 80 ans [hé oué, ils sont nombreux hein !)).

Soit au total 5 millions d’individus qui ne se brossent pas les dents. De là, on peut déduire que sur les 65 millions de français, 60 millions sont étudiables.

Toujours selon Steven Sigual, 1/4 des français seulement se brosse les dents 2 fois par jour. Sur 60 millions de français, cela fait donc 30 millions de brossages quotidiens. Les 3/4 restant, limités à 1 par jour, représentent donc 45 millions de brossages.

On a donc au final 75 millions de brossages effectués chaque jour en France.

« C’est bien beau tout ça, mais qu’est-ce qu’on en fout de tes chiffres, bonhomme ? », peut-être est-ce ce que vous vous dites maintenant ? Hé bien pour vous, pour toi, pour lui, elle, pour tous, je vais en tirer des …

conclusions

Si l’ensemble de ces 60 millions de français se brossaient les dents de manière suffisante, avec une mini crotte de dentifrice, on aurait les résultats ci-contre.

Brossage de dents necessaire

Comme vous pouvez le voir, les 75 millions de brossages à 0,003€ l’un auraient un coût total de 225 000€ par jour. Et sur une année, soit 365 jours, leur coût s’élèverait à 82 125 000€.

Hé oui, ça se compte en millions d’euros. C’est fou non ?

Mais ce qui est encore plus fou, c’est ça:

Brossage de dents comme dans les pubs

Si l’ensemble des français se brossait les dents avec la dose qu’on semble nous préconiser sur les packaging de Sigual, Colgay ou Sensodéjeune ainsi que dans toutes les publicités dentifricesques; si ces 75 millions de brossages quotidiens étaient effectués avec une énorme bouse recouvrant toute la tête de la brosse à dents; hé bien voici ce que serait le résultat.

A 0,05€ le brossage, le coût total quotidien représenterait 3 750 000€, soit quasiment 17 fois plusse qu’avec un brossage modéré en dentifrice. Et sur un an, ce coût s’éleverait à 1 368 750 000€. Soit 1 286 625 000€ de plusse qu’avec un brossage modéré.

Si tout le monde se brossait les dents avec une mini-crotte, on économiserait donc 1 286 625 000€ par an, si on suppose bien sûr qu’actuellement tout le monde se brosse les dents comme dans les pubs.

Bien sûr, tout cela repose sur des hypothèses simplificatrices, mais la densité du dentifrice, ce n’est pas ce qui va changer énormément de choses, et au niveau de ce que coûte un tube de dentifrice, j’imagine que 2€50 est un prix situé en dessous d’un éventuel prix moyen dans le commerce !

Bien sûr, aussi, cet article n’a rien de scientifique question rigueur, et il est à prendre comme un gribouillis de coin de table.

Mais méditons dont sur le gaspillage de tous les jours, chers amis ! Car si la faute est peut-être en partie à ces gens qui nous poussent à surconsommer via des pubs mettant en scène des gros boudins sur des brosses à dents, de la bouffe à foison ou de la nouvelle technologie en veux-tu en voilà, nous ne pouvons et ne devons surtout pas oublier que nous sommes responsables de nos actes.

6 commentaires
  1. Marion Potiron dit :

    Déjà je ne suis pas très d’accord avec le fait que le gros boudin est fait pour nous faire surconsommer, mais que tout simplement, selon mon humble avis, c’est avant tout pour un coté esthétique, une pub donnant plus envie avec un boudin pulpeux et crémeux qu’avec une mini chiasse de mouette.

  2. Moi dit :

    Pour le calcul du coût du brossage, on divise le prix d’un tube par le nombre de brossage. Pas besoin de passer par la densité.

  3. david dit :

    MEILLEUR ARTICLE DES INTERNETS

Laisser un commentaire