logo de twitter logo de soundcloud logo de vine logo de youtube logo de flickr logo de instagram logo de facebook
logo de la rubrique Docteur Bidouille

Docteur Bidouille

Vie pratique, bricolage, gestion quotidienne

Plan de relance contre la crise motivationnelle

Article posté dans Docteur Bidouille » Lifestyle le

plan d'actions contre la crise motivationnelle

Comment faire face à ces moments d’une année, d’un mois, d’une semaine, où il nous faut à tout prix nous motiver, et où l’on n’arrive à rien d’autre que rester cloîtré chez soi à dormir ou glander ? Comment faire face par exemple, à des épreuves terminales d’une année de fac. Comment s’organiser ? C’est la question que je me suis posée ces dernières semaines, où la récession motivationnelle est venue me parasiter de jour en jour, de manière croissante.

La crise motivationnelle, c’est je crois l’un des états les plus redoutables de l’esprit de quelqu’un. Celle-ci peut partir d’une crise de confiance en ce qu’on est capable d’accomplir, ou bien d’une baisse de la demande de sorties de chez soi à la découverte du monde extérieur qui mènerait mécaniquement à un cercle vicieux pas de sortie / pas d’envie de derrière les fagots, ou même tout simplement d’un investissement universitaire en berne dû à des facteurs conjoncturels tels que la mise en place et l’entretien d’un travail étudiant, ou encore dû à des facteurs structurels tels que l’émergence de nouveaux marchés d’activité mentale comme la création et tenue de sites webs ou la réalisation de musique, dans lesquels l’investissement se serait alors déporté au détriment du marché de l’activité mentale universitaire.

Alors en effet, investir dans des domaines porteurs tels que le web ou la musique numérique, capables d’apporter au fil du temps de considérables progrès techniques par cercles vertueux et d’offrir au final de nombreuses perspectives (par exemple: web investment > skills development > web 2.0 firm creation; ou encore: music investment > skills development > label creation; bon d’accord, c’est très caricatural quand même, et puis je déconne un peu aussi hein), peut s’avérer très utile pour compléter un parcours estudiantin et/ou professionnel voire lui donner une impulsion à certains moments critiques où l’on doit faire ses preuves.
Mais les études – même si tout voir à travers elles, en occultant complètement les complétions professionnelles qu’il faut nécessairement y apporter, et en se contentant de se dire « avoir bac +5 ça me donnera un boulot », est une attitude complètement conne – ba, ça sert, quand même. Ne serait-ce qu’à acquérir les bases fondamentales de ce vers quoi on se dirige. Ahem.

Alors comment contrer cette situation ?

Après concertations avec moult experts mentaux de mon for intérieur, tels que l’horloge interne, la rigueur, le laxisme, la colère contre moi-même, l’envie d’acquérir des compétences, le choix indélébile de conduire dans l’avenir proche et lointain un policy-mix dépenses mentales intra-studies (dépenses en acquisition de compétences via les études) / création de structures extra-studies (permettant d’appliquer ces acquisitions de compétences hors des études), j’ai mis au point un plan de relance contre la crise motivationnelle sur le marché de l’activité mentale universitaire. Car la création de structures est effective depuis un bout de temps, mais les dépenses mentales se font attendre.

Le plan d’action de la mort qui tue qu’on respecte finalement pas mais qui aide psychologiquement

plan d'actions contre la crise motivationnelle

Le premier élément de réponse à la crise passe bien entendu par des actions concrètes. Ciblées, pensées au mieux, réfléchies, elles doivent régler les problèmes en profondeur et en surface, des névroses enfouies aux symptômes avorteurs d’efforts. Ainsi vient la conception d’un planning de révision qui prend en compte tous les aspects de la crise: il faut en effet réviser toutes les matières, tout en prenant en compte le fait que la crise est due à une perte de confiance de laquelle on ne pourra sortir que progressivement.

C’est pourquoi d’une part, on trouve en début de semaine les matières les plus « faciles » à réviser, puis la veille et avant veille des premiers partiels, les matières correspondantes. Après ces premiers partiels, on trouve la formule « une matiere = un jour », où chaque jour est en effet consacré à une matière qu’il faut reprendre en profondeur, dans le calme, sans pression.
Aussi, chaque soir est prescrite une dose de « décompression », qui à terme pourra être supprimée si l’état de l’activité mentale s’est assez amélioré et éloigné du rienfoutage.

Voici le planning initial. Car oui, un plan d’action est toujours une base de travail, et s’en suivent des ajustements. Car évidemment, il s’est avéré que les matières « faciles » du début de semaine sont longues à réviser, notamment à cause du fait que je me sois dit « putain je savais que j’aimais bien cette matière, mais en la reprenant elle m’intéresse encore plusse, du coup je passe un temps fou dessus ». C’est con hein.

Se sont donc opérés des remaniements de l’agenda d’actions, avec:
– fichage des Finances publiques le lundi,
– fichage de la Stratégie des firmes le mardi,
– relecture de l’Economie des collectivités entre le mardi soir et le mercredi matin,
– relecture approfondie du Droit des affaires pendant tout le restant du mercredi,
– partiel de Droit le jeudi à 9h,
– relecture approfondie de l’Economie des collectivités entre 11h et 16h
– partiel d’Economie des collectivités le jeudi de 16h à 18h
– reprenage total des Statistiques appliquées le vendredi
– reprenage total de la Monnaie le samedi
– reprenage total de la Comptabilité analytique le dimanche
– partiels du lund au mercredi, avec révision à fond de chaque matière avant chaque partiel (veille ou jour même)

En bref, c’est plus du tout ce qu’il y a de marqué sur l’image. Mais normalement ça devrait le faire pour parer à l’urgence. Mais un plan d’action, bien entendu, s’accompagne de moyens.

Le financement du plan d’action: méthode du Cocamars

plan d'actions contre la crise motivationnelle

Pour mener à bien ce plan d’action, il va falloir renflouer la machine mentale avec de l’énergie aussi bien réelle (sucre, caféine) qu’illusoire (superstition, rituel). La méthode du Cocamars a été instaurée en décembre 2008 par le célèbre étudiant en Economie-Gestion Alexis S., à l’occasion de ses partiels d’hiver. En retard dans ses révisions puisqu’elles se résumaient au néant 2 jours avant les examens, il partit s’acheter du Coca et des Mars pour se donner du courage dans son désespoir. Et cela lui a certainement sauvé la vie. En scotchant un Mars sur une canette de Coca, il obtint le cocktail magique du Cocamars: un mars + une canette avant chaque partiel, et le tour était joué.

Mais malheureusement, il ne put mettre en oeuvre la méthode du Cocamars entièrement. Il tomba en effet malade le premier jour des partiels, atteint d’une sorte de grippe gastro ignoble l’empêchant de se lever sans faire de quasi-malaise, couplée avec une toux grasse et gluante provoquant insomnies faites de quintes et yeux bouffis par la fatigue et le nez coulant.
Il réussit tout de même à aller à ses examens, en ayant également réussi à ficher ses cours en urgence la veille de chaque partiel, certainement aidé par les Cocamars, bien qu’ils lui donnassent envie de vomir à chaque bouchée et que du coup il ne les mangeasse pas comme il le voulusse, laissant leur potentiel largement inexploité.
De ces 3 jours de contrôles terminaux, il s’en sortit avec la note miraculeuse de 11,555/20 à son premier semestre.

Aujourd’hui donc, moi-même Alexis Chatougri compte bien m’inspirer de la légende urbaine de ce génial Alexis S., qui bien qu’il me soit personnellement inconnu est un pur génie dans son genre – certainement très beau en plus – qui m’inspire chaque jour que Loutre fait. C’est pourquoi j’ai repris son idée des Cocamars; mais en achetant un pack de 15 canettes et 2 paquets de 6 Mars, je compte étendre l’idée du Cocamars non pas seulement aux partiels, mais aussi aux révisions; le but final étant de tenter d’exploiter ce fameux potentiel qui n’avait pas pu être révélé. Et pour le moment, cela fait son effet.

Bien entendu, cette masse de moyens, ainsi que la mise en place d’un plan d’action, doivent se solder par l’exécution effective des actions escomptées. C’est pourquoi il faut un certain contrôle durant les opérations.

Le contrôle du plan de relance: surveillance de Ptilégo

plan d'actions contre la crise motivationnelle

Ptilégo est bien connu dans le milieu underground de mon cercle proche. Prêté à Gui Tout Nu pour ses concours de kiné en mai 2008, il lui a permis de finir 23ème sur plusieurs milliers au concours d’entrée à l’IFPEK. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres du powa de Ptilégo.

C’est pourquoi j’ai confié à Ptilégo la responsabilité de superviser mes révisions. Sous son oeil bienveillant mais sévère et juste, je ne puis me laisser aller. Les Cocamars ne seront ainsi pas dilapidés dans un trou sans fond, et le plan d’action sera conformément exécuté. Cela est certain.

D’ailleurs, qu’est-ce que je fous encore là ? Il est 14h48 ce jeudi et je devrais être en train de finir ma stratégie. Ptilégo me lance un regard accusateur. I know he’s right. Je sais qu’il a raison. Et je sais que maintenant que j’ai écrit tout ça, je n’ai plus une responsabilité uniquement vis-à-vis de lui, mais aussi vis-à-vis de toi, lecteur, que je ne puis décevoir puisque tu m’idolâtres.

Alors adieu, cher ami ! Car je retourne à mes révisions !

Mais je reviendrais.

I promise.

Genre.

5 commentaires
  1. Grynbuj dit :

    La méthode du Cocamars est bigrement efficace, néanmoins je ne saurais trop recommander la méthode dite du Schweppesharibo. Grâce à elle, j’ai obtenu des notes que même Rambo ne serait pas allé chercher au fond de la forêt vietnamienne. :emu:

    Cocamars, c’est la base, une méthode dont les preuves ne sont plus à démontrer. SchweppesHaribo, c’est un peu plus fantaisiste, un peu plus folâtre, à essayer avec la surveillance de Ptilégo au préalable je pense. :wacko:

  2. noëlle dit :

    quel intellect, je suis allée chercher aurélia qui a déjà lu,

    elle savait . BRAVO MON FILS

  3. Marion Potiron dit :

    ba je fais même pas partie de ton plan de motivation ? :$

    NAN MAIS CEST QUOI CE BORDEL !!!!!!!

    :'(

  4. glandeuse dit :

    une partie de mes examens sont dans 1 semaine, je sais pas par koi commencer et je sais pas du tt comment travailler:
    rester plantée devant une feuille, jai limpression que sa sert à rien, donc je fais des fiches mais rien ne rentre!!!
    aidez-moi!!!!!!

Laisser un commentaire