logo de twitter logo de soundcloud logo de vine logo de youtube logo de flickr logo de instagram logo de facebook

Glossaire

Cette page a pour but d’éclairer les non-initiés à la culture libre, en recensant les définitions importantes liées à ce thème; celles-ci sont pour le moment plus ou moins tirées de Wikipédia et plus ou moins annotées et annotables.

Ainsi si vous avez des suggestions quant au contenu de cette page, des remarques pour l’améliorer ou des corrections à apporter, n’hésitez pas à laisser un commentaire; ils sont faits pour ça !

  • Art Libre:
  • « La dénomination art libre regroupe tout art distribué au public le plus large possible sans coût direct, ce qui inclut les spectacles de rue, les graffiti, l’art distribué par Internet, etc. »Wikipédia.org

    Dans l’art libre on trouve ainsi de la musique libre, de la BD libre, des textes libres, des images libres, des vidéos libres,… tous les domaines créatifs ont la possibilité d’être inclus dans l’art libre, sous réserve que les créations en découlant soient en libre diffusion.

  • Copyleft:
  • « Le copyleft est la possibilité donnée par l’auteur d’un travail soumis au droit d’auteur (œuvre d’art, texte, programme informatique, etc.) de copier, d’utiliser, d’étudier, de modifier et de distribuer son œuvre dans la mesure où ces possibilités restent préservées. »Wikipédia.org

    Pour compléter cette définition de Wikipédia, je vous invite à la mettre en parallèle avec cet article sur le site de GNU.

  • Culture Libre:
  • « La culture libre ou plus simplement le libre est un courant de pensée défendant la libre diffusion et l’appropriation collective des œuvres de l’esprit par opposition aux limites contractuellement « imposées » par le copyright et les brevets. »Wikipédia.org

  • Image Libre:
  • En raisonnant au sens large, on peut regrouper dans l’image libre l’ensemble des créations en libre diffusion dans les domaines des arts graphiques, des arts visuels, etc. On peut ainsi y trouver de la bande-dessinées, de la photographie, du dessin, de la peinture, du graphisme, de la vidéo, et même des courts et longs métrages, entre autres innombrables choses se rapportant à l’image.

  • Libre de Droit:
  • Un contenu libre de droit ne doit pas être confondu avec un contenu en libre diffusion; en effet, un contenu libre de droit peut être utilisé à toute fin et sans condition, alors qu’un contenu en libre diffusion implique l’idée générale de redistribution libre, mais pas forcément de réutilisation libre. Un contenu en libre diffusion peut par exemple être soumis à des licences permettant la diffusion libre sous certaines conditions, ou bien n’être soumis à aucune licence et aucune condition de rediffusion.
    En bref, un contenu libre de droit est forcément un contenu en libre diffusion, alors qu’un contenu en libre diffusion n’est pas forcément un contenu libre de droit.

  • Libre Diffusion:
  • La libre diffusion se rapporte au concept de redistribution libre; un contenu en libre diffusion peut être reproduit, redistribué, bref, librement diffusé. Mais cela ne signifie pas forcément qu’il peut être librement réutilisé. Il est possible par exemple que la libre diffusion et redistribution d’une oeuvre soit soumise à des conditions comme la non-modification de celle-ci, ou encore sa non-utilisation à des fins commerciales, etc. A l’inverse, il est possible également que la libre diffusion s’étende à une réutilisation sans condition.
    Il existe ainsi toute une variété de licences de libre diffusion (LLD, ou licences ouvertes) pour encadrer tous ces cas de figure.

  • Licence Libre:
  • La licence libre est l’ancienne appellation de la licence ouverte; ce changement de nom s’est imposé car le mot « libre » peut revêtir plusieurs interprétations et donc porter à confusion quant au but de la licence: par exemple, en anglais, à la fois le mot « libre » et le mot « gratuit » se traduisent par « free ».

  • Licence Ouverte:
  • Une licence ouverte est une licence applicable à un contenu en libre diffusion, qui définit des droits pour les utilisateurs du contenu, mais aussi parfois des devoirs. C’est le cas des licences Creative Commons par exemple, qui permettent la libre diffusion, mais sous des conditions caractérisées par des clauses que le diffuseur peut décider ou non d’inclure dans la licence.
    Vous pouvez consulter une liste des principales licences ouvertes sur le site de l’association Musique Libre!, Dogmazic.net.

  • Logiciel Libre:
  • « un logiciel libre vous garantit quatre niveaux de libertés:
    * utilisation : la liberté d’utiliser/exécuter le logiciel pour quelque usage que ce soit.
    * étude : la liberté d’étudier le fonctionnement du programme, et de l’adapter à vos besoins.
    * redistribution : la liberté de redistribuer des copies.
    * modification : la liberté d’améliorer le programme, et de rendre publiques vos améliorations de telle sorte que la communauté tout entière en bénéficie. »
    Framasoft.net

    Historiquement, le logiciel libre est en quelque sorte à l’origine de la culture libre puisque celle-ci en est une adaptation aux contenus culturels tels que la musique, l’image, etc. Mais il y a une nuance entre logiciel libre et culture libre, qui porte principalement sur les licences auxquels tous deux sont soumis, car tous deux n’ont pas toujours le même but.
    Pour aller plus loin dans la compréhension du logiciel libre, vous pouvez consulter cette page sur le site de GNU.

  • Musique Libre:
  • « On appelle Musique Libre l’ensemble de la musique sous licence ouverte, c’est à dire l’ensemble des morceaux, compositions et enregistrements pour lesquels les auteurs et interprètes ont accordé au public un droit d’échange, de partage et de rediffusion. » – Dogmazic.net

    La musique libre est certainement la forme la plus structurée et la plus visible de la culture libre; par la libre diffusion de musique, elle s’inscrit dans une logique d’alternative au schéma traditionnel de l’industrie musicale.
    Aussi, il existe un certain nombre de plate-formes de diffusion de musique libre, chacune avec son propre modèle de fonctionnement voire sa propre idéologie de la musique libre. Par exemple le site Dogmazic.net possède le statut d’association loi 1901 à but non-lucratif et tire ses revenus des seuls dons des utilisateurs, alors que son homologue Jamendo.com est une entreprise privée financée par la publicité et par une taxe forfaitaire sur les dons faits aux artistes.